mercredi 11 juillet 2012

Huang Shan Mao Feng

Voyage au coeur des Montagnes Jaunes

Les hauts lieux du thé en Chine permettent de découvrir les paysages, les atmosphères et les vibrations qui ont inspiré les artistes de tout temps. On comprend aisément l'influence d'un lieu sur le thé lui-même. Tous les grands crus peuvent être pris en exemple, puisqu'ils poussent dans des endroits mythiques, célèbres pour leur beauté et pour la puissance de leur Qi particulier.

Le massif des Montagnes Jaunes, dans la province d'Anhui, représente un exemple parlant. En effet, nous avons surement tous à l'esprit une image de peinture classique chinoise représentant ces paysages connus dans le monde entier.



Cette beauté s'impose naturellement comme source d'inspiration. Lorsque les conditions météorologiques sont favorables, on peut observer la fameuse "mer de nuages" à l'origine de nombreuses créations. On ressent ici la grandeur et la sagesse de la Nature. On comprend ainsi pourquoi les êtres humains sont toujours représentés de manière minuscule dans les peintures chinoises qui mettent en scène ces montagnes (c'est aussi révélateur de la pensée traditionnelle chinoise: face à la Nature, face à l'Univers, l'homme est tout petit). On rejoint une des vertus fondamentale du thé: l'humilité.


L'énergie d'un lieu comme celui-ci influence directement les caractéristiques du thé qui y pousse. Cet environnement de roches, de sources, de brumes et de nuages favorise bien sur la culture du thé d'un point de vue purement physique. Et on retrouve dans les feuilles toutes les qualités des éléments présents. Mais on retrouve également le Qi puissant, mais subtil qui circule dans les jardins, et dont on profite au moment de la dégustation. Le thé s'adresse à l'être humain, dans toutes ses dimensions.

Le plus célèbre des thés des Montagnes Jaunes, Huang Shan Mao Feng (thé vert) incarne à merveille l'evanescence des brumes et des nuages qui baignent ses plants toute l'année. Les premières récoltes de printemps offrent de tendres bourgeons au duvet fin et léger. La délicatesse de ce thé évoque les paysages aériens et finement découpés de son environnement.


Huang Shan Mao Feng représente la douceur absolue. Sa finesse incomparable apporte une grande quiétude. A la tasse, on retrouve la subtile énergie de ce lieu mystérieux, à la fois apaisante et régénérante.


Vous pouvez apercevoir sur cette photo de petits jardins de HSMF. Les théiers se blottissent au coeur de la végétation, s'imprégnant tranquillement de la sérénité environnante.

Je vais maintenant déguster ce thé, avec lequel j'ai une affinité particulière. La "cuvée" 2012 (récolte du 28 Mars) présente de petits bourgeons d'un vert clair qui me rappelle une coquille d'amande fraîche. Une apparence quelque peu fragile mais très élégante.




Je bois souvent ce thé directement dans un zhong (ou un verre) pour profiter du spectacle aquatique. La contemplation des feuilles et bourgeons nous ramène au coeur de la nature...

On peut aussi apprécier le raffinement de Huang Shan Mao Feng en le préparant dans une théière en porcelaine ( ou en verre). On découvre alors une liqueur claire, limpide et lumineuse.


Ses parfums évoquent aussi l'amande fraîche, avec une note poudrée. On a affaire à la subtilité, à l'évanescence.



Les arômes sont dans le même registre de douceur, de délicatesse. Le côté végétal, très léger, est soutenu par de tendres notes florales. Sa texture soyeuse caresse les papilles et glisse lentement dans le corps. Sa douce longueur en bouche reste discrètement présente au palais.


HSMF n'est que tendresse et volupté. Il développe une énergie très féminine, enveloppante et réconfortante. Certes, il reste un thé vert qui dynamise, mais tout en finesse. En le dégustant je suis sereine. Il m'apporte un esprit clair, vif, et tranquille.


Ces petites feuilles de thé ne sont que tendresse. Elles délivrent paisiblement le Qi des Montagnes Jaunes.

2 commentaires:

  1. Superbe, aussi bien le texte que les illustrations, les montagnes que le thé ! Bravo et merci. Les rares HSMF que j'ai pu goûter étaient très décevants, vraiment des thés verts quelconques... où te procures-tu tes thés verts chinois si ce n'est pas indiscret ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord, MERCI. Ensuite, plusieurs choses me viennent à l'esprit(je suppose qu'à toi aussi):

      1°) Soit, les HSMF que tu as testé étaient de qualité médiocre, avec toutes les causes que cela peut impliquer (grade, année de récolte, authenticité, etc...)?
      2°) Soit, ce thé en particulier ne te convenait pas au moment où tu l'as dégusté, ou ne te convient pas tout court? Tout comme une personne, un thé ne peut "plaire à tout le monde".

      Ceci dit, un HSMF authentique est léger, subtil et évanescent, comme je le souligne dans l'article. Il porte toutefois une richesse qui appartient au domaine de l'inexprimable (désolée, les mots ne semblent pas pouvoir décrire le ressenti exacte), comme bien d'autres thés d'ailleurs. Mais cela n'engage que moi.

      Pour répondre à ta question, je me procure les thés que je bois directement en Chine, chez de petits producteurs. En effet, je suis dans le métier du thé depuis plusieurs années. Cependant, j'ai voulu ce blog simplement pour partager mes expériences, sans dimension business.Mais cela n'empêche pas de "s'arranger"... Si tu souhaites, tu peux me contacter par e-mail.

      A bientôt.
      charlotte.billabongk@gmail.com

      Supprimer