mercredi 20 juin 2012

Une expérience d'eau

Comme chacun le sait, l'eau utilisée pour la préparation du thé reste un facteur déterminant dans la réussite de l'infusion. Il faut donc être très vigilant lorsqu'on sélectionne l'eau pour le thé. En règle générale, elle doit être fine, légère et plutôt neutre. On proscrira ainsi les eaux dites minérales, car elles alourdissent et déforme le goût du thé (leur saveur initiale est vraiment trop présente). On se tournera donc vers les eaux dites de source, qui présentent un taux de résidus à sec le plus faible possible. On peut également filtrer l'eau du robinet. Il existe de nombreux systèmes, plus ou moins performants.


Dans la Chine ancienne, les amateurs de thé consacraient beaucoup d'énergie afin de se procurer une eau parfaite pour la préparation de leur boisson favorite. Lu Yu (dynastie Tang), dans son fameux Cha Jing (Traité du Thé) fera une description particulièrement détaillée de l'eau qui convient pour le thé, ainsi qu'un classement des sources chinoises. Dans cet esprit, on doit rechercher, avec nos moyens (aussi modestes soient-ils), l'eau la plus pure qui pourra sublimer les arômes délicats du thé. N'oublions pas que le thé le plus formidable peut tout bonnement être gâché par une mauvaise eau.


Lorsque je me rends en Chine, je ne manque jamais une occasion d'aller puiser l'eau de la Source des Tigres Galoppants, reconnue pour être une des meilleures pour la préparation du Long Jing. En effet les chinois n'hésitent pas à attribuer une source précise pour chaque grand cru. C'est en principe celle ou celles qui se trouvent le plus proche des jardins de thé du cru en question.


Je prépare donc le Long Jing de Mei Jia Wu fraîchement cueillit et acheté, avec cette eau vivante et pure. Une expérience au comble du raffinement. Le thé ainsi préparé révèle toute la subtilité de ses saveurs. C'est un plaisir incomparable que de pouvoir savourer cette osmose parfaite qui symbolise la grâce et la délicatesse de l'art du thé chinois. Cet instant si singulier procure le sentiment de n'être qu'un avec la grande famille du thé: je pense à tous ceux qui ont eu la joie de goûter ce délice.





On peut alors pleinement réaliser à quel point le choix de l'eau est capital. Cela vaut réellement la peine de s'en préoccuper.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire